Le CA de l’ALF

  • Home
  • /Le CA de l’ALF

Conseil d’Administration


Françoise OROS – Présidente



Tannguy Le DANTEC – Trésorier


Bernadette SCHMIDT – Secrétaire


Valentin HUSSER – Administrateur

Martine SALLERON – Administratrice

Hommage à Annick Boutin

 

 

Lors du Module C 2020 à Lunéville nous avons reçu la triste nouvelle : Annick Boutin, médecin dermatologue et logothérapeute à Marseille s’est éteinte le 24 février. Les Logothérapeutes formés au sein du Réseau de Logothérapie font mémoire de sa personne, et de tout ce qu’elle a apporté à la logothérapie et aux logothérapeutes francophones.

„[…] Le Dr Boutin appartient à la première promotion de logothérapeutes formés en France par le Réseau de Logothérapie RdL comme le souhaitait Viktor Frankl. Elle a enseigné la logothérapie et l’analyse existentielle au sein du Réseau à de nombreux élèves de manière très attrayante en raison de sa riche expérience professionnelle et de son sens de l’humour. Elle appartenait à l’ALF dont elle a assuré la présidence de 2014 à 2017. Aussi a-t-elle contribué de manière singulière au développement de la logothérapie et de l’analyse existentielle en France et au-delà, dans les pays francophones. Nous adressons à sa famille nos sincères condoléances ainsi que nos vifs remerciements pour ce qu’elle a réalisé au profit de ses patients mais aussi des logothérapeutes en formation.Danièle BLANC

„[…] Son humour, son énergie étonnante et sa profondeur étaient appréciés par tous. Elle a été le premier médecin à ouvrir un cabinet de Logothérapie à Marseille. En tant que conférencière et superviseur, elle a transmis généreusement ses connaissances de la Logothérapie et de l’Analyse existentielle. Cette amie et pionnière de la Logothérapie francophone nous manquera beaucoup.“ Anna-Maria STEGMAIER

Autres messages qui étaient publiés sur le site de l’ALF :

„Pour moi Annick était une femme brillante et à la pensée foisonnante, totalement investie dans l’approfondissement et le développement de la logothérapie. Je me souviens avoir été épaté par sa volonté farouche de venir présenter un cas lors de notre journée d’études à Paris, et par sa présence tonique malgré l’avancée de sa maladie. […] Elle était d’une très grande discrétion, mais pouvait se confier brièvement et ensuite s’échapper rapidement comme si elle en avait trop dit. Je tiens à la remercier vivement pour son engagement en faveur de la logothérapie et de notre association. Emmanuel BOMPY

Je vous salue depuis Port-au-Prince. Je présente mes sincères condoléances à la famille d’Annick et à tous les logothérapeutes francophones. Professeur Hérold TOUSSAINT de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH)

Je suis en deuil d’Annick Boutin, d’une grande dame, une grande âme. J’ai adoré travailler avec elle au sein du CA de l’ALF, enrichie que j’étais par son intelligence et sa vision pour l’association. J’aimais et admirais son honnêteté et sa rigueur, et j’ai volontiers pallié parfois, comme d’autres, à ses difficultés de communication, dont elle plaisantait et pour lesquelles elle savait déléguer. J’étais très sensible à son humour, qui m’a souvent surprise, et séduite, et je garde le joyeux souvenir d’un fou rire partagé après un simple échange de regard pendant une réunion. Je suis en deuil d’une femme unique, que je remercie pour ce qu’elle m’a apporté et ce qu’elle a apporté à la logothérapie et spécifiquement à notre association. Nathalie HABERMAN-DUCROQUET

Nous nous sommes revus à l’occasion de la journée d’étude du 27 septembre [2019] à laquelle elle tenait à participer; elle avait d’ailleurs présenté une étude de cas très finement analysée, comme elle le faisait toujours en pareille occasion. Elle m’avait confié l’avancée de sa maladie et je lui avais fait part de mon étonnement en la voyant très peu affaiblie et avec un visage si serein. Je me souviens évidemment de notre parcours commun lors de la formation à la logothérapie, de notre voyage à Stuttgart chez Anna-Maria. Elle avait également participé à l’organisation de plusieurs rencontres logothérapeutiques à Marseille, toujours motivée par son sens de l’accueil et la volonté de mieux diffuser cette thérapie. Je retiens d’elle, outre évidemment une relation amicale, son sens de la discrétion et sa capacité à approfondir tous les sujets que nous abordions lors des interminables journées de travail à Chassignolles. Avec quelques uns, elle faisait partie de la première promotion formée à la logothérapie et nous avions tous ensemble créé l’ALF au cours d’une mémorable après-midi de septembre à Chassignolles. Elle restera pour moi une incontournable référence sur mon parcours de logothérapeute. Je reste en communion d’esprit avec tous ceux qui lui rendent hommage. Amitiés, Christian MERLE

Un immense merci à Annick pour tout ce qu’elle nous a apporté. L’exemple de sa vie, l’exemple de son attitude face à la maladie, l’exemple de sa mort. Elle a su trouver du sens à tout. Ensemble sur les bancs de l’école à l’Auberge de Chassignolles, puis à la Mairie, dans la grange d’Anna-Maria, ensemble à la naissance et aux débuts enthousiastes de l’ALF : tous ces bons souvenirs et bien d’autres sont inséparables du visage d’Annick. Elle m’impressionnait par sa vivacité d’esprit et sa personnalité, je lui vouais alors et lui voue plus encore aujourd’hui une grande admiration. Elle sera toujours présente dans mon cœur et dans mon esprit. Une vraie logothérapeute, par ses paroles et par son attitude qui restera un modèle et une étoile dans le ciel de la logothérapie. Martine SALLERON

J’ai appris la triste nouvelle par Anna Maria Stegmaier. Je vous remercie, si vous le pouvez, de faire part à la famille d’Annick Boutin de mes plus sincères condoléances. Je garderai d’elle le souvenir d’une femme très discrète qui a œuvré comme pionnière de la logothérapie en France. Pascal LE VAOU

Toutes nos pensées à sa famille et ses proches. Benoît BAYLE